Le mystère Van Gogh, Antoine George

AUTEUR : Antoine George
ÉDITEUR : Librinova
DATE DE PARUTION : 2016
PAGES : 333
GENRE : Historique, Mémoires
FORMAT : Ebook (3.99€) Broché (19.00€)

"Le mystère Van Gogh ou Qui a volé ma gloire ?" résume l'impossible duo entre deux frères. Dans un XIXème siècle en effervescence, l'un a produit plus de mille toiles avant de disparaître à 37 ans; l'autre, galeriste spécialisé sur les impressionnistes, n'en a vendu qu'une. L'un a vécu aux crochets de l'autre, l'autre n'a vu qu'un frère insupportable et insatiable alors qu'il côtoyait un génie… Un récit autobiographique imaginaire de Vincent, retrouvé par sa belle sœur qui a fait son succès, approfondit cette relation entre son frère Théo, la famille et lui. Un éclairage nouveau sur le destin infernal d'un des peintres les plus cotés au monde…
Je remercie NetGalley et les éditions Librinova pour m'avoir donné la chance de découvrir ce roman et cet auteur.

« Un destin... Qu'est-ce qu'un destin, ce petit tissage de quelques décisions majeures dans un océan de routines ? Est-on maître de son destin ou s'impose-t-il à nous ? »

J'aime énormément tout ce qui touche à l'Histoire et à l'Art et ce roman, sur Van Gogh m'intriguait beaucoup. Parce que finalement, à part les grandes lignes de sa vie et ses plus grandes œuvres, je connais très peu de choses sur l'homme. Et ce roman, bien qu'imaginaire, m'a appris beaucoup de choses.

Présenté comme un journal écrit à quatre mains, Le mystère Van Gogh relate la vie de l'artiste du début à la fin. L'alternance des points de vus entre celui de Vincent et Théo, son frère, nous permet de saisir les sentiments profonds de ces deux personnages.

« Rebondissant d'un conflit à l'autre, cela a duré toute leur vie et a constitué le grand malentendu de la mienne : ne savoir créer qu'affrontements avec ceux que l'on aime le plus. J'ai été Adam chassé du paradis terrestre de l'amour familial. »

Tous deux fils de pasteur, ils ont eu la même éducation stricte. Ils étaient très proches, mais leurs attentes de la vie ont été différentes. Théo a réussi là ou son frère à échouer. Vincent est un être hypersensible et comme le dit si bien l'auteur il recevait toute remarque comme une critique et toute critique comme un affront. Il s'est longtemps cherché, mais il a surtout rechercher toute sa vie l'amour des autres et en particulier celui des siens, celui de ses parents. Leur éducation religieuse stricte n'a fait que braquer leur fils aîné et Vincent a été tiraillé entre son besoin de liberté et son besoin d'amour.

Au fil des années, il a subit bon nombre de déconvenues et de déceptions. Devenu dépressif, c'est finalement la peinture qui va le sauver. D'une certaine manière, parce qu'elle va aussi lui réserver beaucoup de désillusions. Mais cet écorché-vif va être très productif et va peindre des centaines et des centaines de tableaux, mais aussi énormément de dessins. Il va se chercher, il va essayer des techniques, parfois suivre les tendances, mais Vincent reviendra toujours à ce qu'il aime vraiment faire, c'est-à-dire, ce qu'il veut. Sa vie ne sera que conflits permanents, avec tout et tout le monde. Cet anonyme qui a soif de reconnaissance va se perdre totalement dans son art.

« La réussite m'aura fui jusqu'au bout... »

Vincent et Theo ont toujours été proche, et ce dernier l'a soutenu, même quand les autres l'ont laissé tomber. Par amour ou par devoir, parfois on s'y perd un peu, mais Vincent était totalement dépendant de son cadet. Cependant, il espérait aussi pouvoir compter sur lui pour être reconnu. Étant un galeriste de talent, Theo était l'homme idéal pour vendre les œuvres de son frère, mais il ne l'a jamais fait. A-t-il essayé au moins ? Quand on sait ce que valent ses toiles maintenant, on ne peut que regretter son manque d'intérêt. Mais au vu de son caractère et de sa personnalité, Vincent aurait-il supporter la célébrité et aurait-il peint de la même manière en étant un homme heureux ?

J'ai vraiment passé un excellent moment avec cette lecture. Ce roman est très intéressant et très bien écrit. L'auteur nous entraîne avec lui dans le passé à la découverte de la vie chaotique de ce peintre maudit. Il relate parfaitement le conflits de ces deux frères que leurs visions opposent. C'est un roman touchant et sensible qui devrait plaire à toute personne curieuse d'en savoir plus sur Vincent Van Gogh.

« J'ai vécu debout : pauvre, humilié, méprisé, moqué, mais debout. »

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Rendez-vous sur Hellocoton !

up