Prince Captif T1 : L'esclave de C.S. Pacat


« Il était au cœur du territoire ennemi, à des centaines de kilomètres de chez lui. »

AUTEUR : C.S. Pacat
TITRE ORIGINAL : Captive Prince, book 1
ÉDITEUR : Milady (VO : Berkley Books)
DATE DE PARUTION : 2015 (VO : 2014)
TRADUCTION : Louise Lafon
NOMBRE DE PAGES : 307

Damen est un héros pour son peuple et le légitime héritier du trône d'Akielos. Mais lorsque son demi-frère s'empare du pouvoir, Damen est capturé, dépouillé de son identité et offert comme esclave au prince d'un royaume ennemi. Beau, manipulateur et létal, son nouveau maître, le prince Laurent, incarne ce qui se fait de pire à la cour de Vere. Mais dans la toile mortelle de la politique Vérétienne, les apparences sont trompeuses, et lorsque Damen se retrouve pris dans un jeu de pouvoir pour le trône, il doit s'allier à Laurent afin de survivre et sauver son royaume. Sans jamais oublier une règle vitale : cacher sa véritable identité à tout prix. Car l'homme dont il a besoin est celui qui a le plus de raisons de le haïr...

J'ai lu ce livre dans le cadre du Challenge d'Hiver pour le thème : lire un roman d'un auteur d'un pays que j'aime mais il rentre aussi dans le cadre du challenge ABC 2017 pour la lettre P ;)
L'auteur n'a écrit pour le moment que cette saga, mais j'espère qu'elle va vite trouver l'inspiration pour d'autres romans, parce que j'ai adoré ce premier tome. Et adorer est un euphémisme.

On suit Damen, un prince évincé du trône d'Akielos et passé pour mort par son demi-frère. Et pour couronner le tout, il est envoyé en tant qu'esclave à Vere, en cadeau au prince héritier ennemi de son royaume, Laurent. À partie de là, Damen va tout faire pour survivre, en cachant sa véritable identité. Si quelqu'un apprenait qui il est vraiment, il serait tué sur le champ, voire pire.

« Certes, Laurent s’exprimait comme s’il avait été élevé par terre dans un bordel, mais il avait l’esprit d’un courtisan vérétien, rompu à la tromperie et à la duplicité. »

Ce roman m'a tellement captivé, que j'ai un peu de mal à ordonner mes idées. C'est complexe, écrit avec talent et très travaillé. Le choix de mettre l'homosexualité autant en avant, nous place dans un monde complètement différent du notre, ou plus précisément, dans une époque différente de la notre. Les notions d'homosexualités et d'hétérosexualités n'existent même pas finalement, un peu comme dans la Rome Antique. Cette histoire pourrait tout à fait prendre sa place dans l'Antiquité, vu les similitudes entre ces deux périodes. Les Veretiens et les Akieloniens sont bisexuels comme l'étaient les romains. Un esclave doit se soumettre aux désirs de son maître et ces derniers doivent être dominateurs et sexuellement actifs s'ils ne veulent pas être victime de moqueries.

Cette omniprésence de sexe, de violence, de domination rend le tout très intense. L'histoire s'en trouve rehaussée, d'une certaine manière. Que ce soit au niveau des us et coutumes ou des personnages, l'univers dans lequel nous plonge Pacat est passionnant. Comme je le disais plus haut, les relations homosexuelles sont très présentes, voire obligatoires. À Vere par exemple, il est très mal vu, de voir un homme et une femme ensemble. Les bâtards sont proscrits, c'est un fléau pour ce peuple. À contrario, les relations entre personnes de même sexe sont sans risques donc fortement conseillées. À Akielos, c'est un peu différent. Ces deux royaumes sont ennemis depuis toujours, ou presque et leurs traditions diffèrent quelques peu. Sur l'esclavage notamment.

« Laurent était un nid de scorpions dans le corps d'un jeune homme. »

Si à Akielos les esclaves sont traités avec respect, à Vere ce n'est pas du tout le cas. Damen va d'ailleurs très vite s'en apercevoir. Mais dans son malheur, il se trouve, qu’être un cadeau envoyé d'un prince à un autre est plutôt une bonne chose... À condition évidemment que personne ne découvre sa véritable identité. Laurent, son maître est loin d’être quelqu'un de très attentionné. Il est froid, intéressé, perspicace, intelligent et très réfléchi. Il a tout pour être détesté, jusqu'à son apparence qui m'a beaucoup fait pensé à un certain Joffrey Barathon, mais malgré tous mes efforts, je n'ai pas pu. Cette armure glaciale semble juste être un moyen de se protéger de son passé, de son oncle, ou autre chose. La relation entre Laurent et Damen est le point fort de ce livre. Leurs dialogues sont exquis. La verve de Laurent n'a pas d'égale mais Damen se défend bien, trop parfois. Vu sa situation, il devrait vraiment faire attention à ce qu'il dit. Ils pourraient être des ennemis redoutables comme ils pourraient être des alliés féroces.

Ce roman est addictif, on ne peut se résoudre à le lâcher. Si vous vous attendez à des situations légères et romanesques, vous allez être surpris. C'est violent, humiliant et parfois bestial. Mais les personnages sont touchants, et les intrigues politiques sont prometteuses. La fin est encourageante et je n'ai qu'une hâte, commencer la lecture du second tome.

2 commentaires:

  1. j'ai adoré cette trilogie, je l'ai dévoré, l'attente entre le tome 2 et le tome 3 a été intolérable!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement que j'ai acheté les trois en même temps alors ^^ En tout cas, ce premier tome est vraiment très bon alors j'ai hâte de lire les autres !

      Supprimer

Rendez-vous sur Hellocoton !

up