Les Royaumes de Nashira T1 : Le rêve de Talitha de Licia Troisi

AUTEUR : Licia Troisi
TITRE ORIGINAL : I regni di Nashira, tomo 1 : Il sogno di Talitha
ÉDITEUR : Pocket Jeunesse (VO : Mondadori)
DATE DE PARUTION : 2014 (VO : 2011)
TRADUCTION : Faustina Fiore
NOMBRE DE PAGES : 463

Le monde de Nashira est au bord de l'asphyxie, brûlé par la chaleur... Talitha, jeune comtesse recluse dans un monastère, est chargée de veiller sur la Pierre de l'Air, unique source d'oxygène pour les habitants. Mais lorsqu'elle découvre que son royaume sera bientôt anéanti, consumé par un soleil destructeur, Talitha la rebelle décide d'agir. Accompagnée de son fidèle esclave, Saiph, elle entreprend un voyage jusqu'aux terres glacées pour trouver la seule réponse capable de sauver Nashira.

DEUX SOLEILS BRILLENT DANS LE CIEL DE NASHIRA
MAIS L'UN DES DEUX EST MALÉFIQUE ET MENACE LES ROYAUMES

Je me suis lancée dans cette trilogie un peu à l'aveuglette. J'adore le genre Fantasy et l'histoire m'intriguait, mais je ne me suis pas spécialement intéressé sur les retours. Je ne connaissais ni l'auteur ni son univers. Et parfois, c'est pas plus mal, on se plonge dans le livre sans attentes, ni préjugés. Et pour le coup, je n'ai pas été déçue...

Ici, on suit Talitha, une jeune fille issue de la noblesse qui se voit contrainte de vivre dans un monastère. Au commencement de l'histoire, Talitha vit chez ses parents, où sa position de comtesse lui confère une vie agréable, sans trop de problèmes. Mais sa vie va changer du jour au lendemain...

« Même au sein de l'esclavage, la liberté existe, tu sais. Je suis né esclave, et je ne serai jamais autre chose. Mon corps appartient à ta famille, et c'est quelque chose que je ne peux pas changer. Mais si tu me demandes si je me sens libre...eh bien, oui, entre ces barreaux, je me sens libre. Parce que, malgré ce destin, j'ai su trouver ma voie.  »

Licia Troisi a construit un univers passionnant, même si je suis un peu confuse sur certains points (les Talareths par exemple, ou encore le lieux du monastère) Le royaume de Nashira est très violent, cruel et injuste. Le système est pourri jusqu'à la moelle et les plus touchés sont les Femtites, des esclaves. Ces derniers sont traités comme des déchets de l'humanité. Et leur insensibilité à la douleur, pousse les Talarites a être encore plus cruels. Les punissions sont terrifiantes. Le seuil de cruauté est puissant et c'est assez rare de trouver ça dans une saga destinée aux jeunes adultes. Explorer ce monde a vraiment été exaltant.

Talitha est un personnage intéressant mais elle est naïve. Elle a des idées, des envies, mais elle ne se rend pas compte de la misère, de l'injustice, ni de la dureté qui règne au sein de son royaume. Toute sa vie elle a vécu dans une prison dorée. Oui parce que malgré sa position de comtesse, Talitha est loin d’être libre. Vivre sous le joug de son père n'a rien de simple, mais elle fait partie des chanceux. En revanche, une fois au monastère, elle va vite se rendre compte à quel point la vie peut-être sournoise.

Saiph, son esclave et ami est dans une situation plus compliquée, mais encore une fois, tout est relatif. Il est traité comme un moins que rien au château, mais il sait que sa situation pourrait être pire. Il sait que d'autres Femtites sont traités encore plus mal que lui, alors il se contente de ce qu'il a. De tous les personnages, c'est celui de Saiph que j’ai préféré. Je le trouve passionnant et très complexe. Sa résignation me fait mal au cœur. Cette façon qu'il a d'accepter son destin, sa vie, sans chercher à se battre pour obtenir plus me brise le cœur et en même temps, je suis en admiration devant lui. C'est un être extrêmement bon, qui ne demande rien, à part aider sa maîtresse et amie. J'ai eu un vrai coup de cœur pour ce personnage.

« Tu crois que la révolution est quelques chose de beau et héroïque ; tu penses que ces gens sont forcément du bon côté, juste parce qu'on les exploite. Malheureusement, ce n'est pas vrai. La révolution, c'est le sang, la mort, les massacres d'innocents. C'est la guerre, et quand il y a une guerre, il y a des perdants. »

La relation entre Talitha et Saiph est ce qui m'a le plus intéressé finalement. Ils ont ce lien de dominant / dominé, mais ils sont surtout amis. C'est flagrant, et ça ne plait à personne. La discrétion est requise dans leur cas, s'ils ne veulent pas s'attirer plus de problèmes qu'ils n'en ont déjà. Si lui ne veut pas faire de vagues, ni créer de rébellion, Talitha elle, rêve d’être une héroïne. Les caractères de nos deux héros s'équilibrent et se complètent. C'est une très belle amitié.

En tout cas, j'ai hâte de pouvoir lire la suite, parce que ce premier tome a été une belle découverte, une bonne introduction... Mais maintenant, j’ai envie de rentrer dans le vif du sujet, et avec la fin, il est certain que le second tome nous réserve quelques belles surprises niveau intrigues.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Rendez-vous sur Hellocoton !

up