La Résistance en Chartreuse de Jean-Philippe Landru

AUTEUR : Jean-Philippe Landru
ÉDITEUR : Presses Universitaires Grenoble
DATE DE PARUTION : 2016
NOMBRE DE PAGES : 344
GENRE : Témoignages, Histoire

Quand on parle de Résistance dans les Alpes, c'est toujours le Vercors qui vient à l'esprit. Pourtant, non loin de là, la Chartreuse a constitué, entre 1940 et 1944, une base importante de Résistance. Au centre de ce maquis, la ville de Voiron, siège local de la Milice, a été autant une ville de résistance que de miliciens. Et à quelques kilomètres, les villes de Voreppe, Rives et Saint-Laurent-du-Pont ont été de grands foyers de Résistance. Des haberts du plateau de la Chartreuse aux voies de communication dans la vallée, entre caches d'armes, opérations de sabotage et de ravitaillement, le massif a été le théâtre des allées et venues des groupes de résistants, groupes autonomes, groupes francs ou francs-tireurs et partisans. Pour la première fois, un livre permet de dessiner les contours de cette période trouble, et de lever le voile sur un maquis dont les actions restent encore méconnues. L'auteur s'appuie sur la consultation de nombreux documents d'archives, mais surtout sur les témoignages oraux de ceux qui ont participé à l'histoire de ce maquis, recueillis il y a plus de trente ans, et restés inédits. Un livre qui fera date dans l'histoire locale et dans l'histoire de la Résistance.

Je remercie Babelio et les éditions PUG pour m'avoir donné la chance de découvrir cet ouvrage.

J'aime beaucoup lire des livres d'Histoire. J'apprends toujours plein de choses, et quand on s'y replonge un peu plus tard, on en apprend encore de nouvelles. On ne peut pas tout retenir d'un seul coup ^^ Pas moi en tout cas, malheureusement. Quel gagne temps ce serait ! Et ce qui me plaît particulièrement dans cet ouvrage, c'est qu'il s'agit d'une partie de l'Histoire de ma région. J'habite dans les environs du pays Voironnais, et lire ce qui a pu se passer pendant cette sombre période est très intéressant.

Le livre est très bien organisé. L'ordre chronologique est respecté, ce qui est très agréable. L'Histoire est très dense, et je déteste les livres qui font sans cesse des retours en arrières pour nous expliquer tels événements, ou anecdotes. Ça peut devenir très confus. Ici, l'Histoire suit bien son court normal et les chapitres sont parfaitement bien définis. Le découpage est très clair.

On apprend énormément de choses. Les différents groupes de résistance, leurs chefs, les cachettes d'armes ainsi que les endroits où les juifs pouvaient obtenir de l'aide. Comment et quand la résistance s'est mise en place, comment elle a survécu, comment elle s'est organisée. Qui étaient les têtes pensantes, qui sont les hommes et les femmes qui ont risqué leurs vies pour sauver celles des autres ? Qui sont ces personnes qui ont tout risquer au nom de la liberté ? C'est très complet, avec beaucoup de descriptions et parfois même trop. On se perd assez vite. Il y a tellement de noms, de pseudos, de noms de groupes de résistance que parfois, j'étais un peu perdu. Il y a énormément de termes techniques. 

C'est une excellente source d'informations sur notre région, et les amateurs d'Histoire devraient adorer lire ce livre. Dans mon cas, j'ai trouvé l'ensemble assez dur à assimiler. L'abondance d'informations rend le tout un peu lourd. C'est le genre de livre que l'on doit lire doucement, l'esprit bien reposé, sans pression, pour bien intégrer le flux d'informations.

En revanche, là où j'ai vraiment apprécié ma lecture, c'est qu'étant de la région, je n'ai eu aucun mal à situer géographiquement les lieux. C'est d'ailleurs ce que j'ai le plus aimé dans ma lecture. Apprendre par exemple, que le château de Virieu-sur-Bourbre a été utilisé pour cacher quarante tonnes d'armes et que les propriétaires ont hébergé deux familles de Juifs entre 1942 et 1943, c'est instructif. On a un autre regarde sur certaines lieux. Quand je vois Voiron maintenant et que je pense à tout ce qu'il s'est passé là-bas pendant la guerre. Ou encore les montagnes, qui ont été les premiers témoins des groupes de résistants. C'est captivant, vraiment.

C'est un excellent ouvrage, rempli d'informations, qui vaut la peine d’être lu. Il devrait d'ailleurs être étudié dans les écoles du coin. Les enfants devraient connaitre l’Histoire de leur régions et de ses habitants. Il a des défauts, mais seuls les gens comme moi, qui n'y connaissent pas grand chose, vont les voir ;)

2 commentaires:

  1. Bonjour,
    Merci pour votre commentaire. Je suis l'auteur.
    Je suis conscient d'avoir été par moments un peu "lourd en info" mais il est possible aussi de faire une première lecture plus légère sans se référer aux notes de bas de page.

    En tous cas, je ne sais pas si vous avez vu qu'en note n°3, je propose une discussion avec mes lecteurs à partir d'une boite mail que j'ai spécialement créée pour cette occasion.

    Bien cordialement.

    Jean-Philippe LANDRU

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma démarche étant avant tout critique, je voulais vraiment lire ce livre correctement. La lecture plus légère est intéressante si on a le temps de lire deux fois le livre, mais en un mois, ça aurait été compliqué pour moi ;)

      En tout cas, je vous remercie pour votre passage et votre commentaire.

      Supprimer

Rendez-vous sur Hellocoton !

up