Littérature | Partials, T1 de Dan Wells

AUTEUR : Dan Wells
TITRE ORIGINAL: Partials
ÉDITEUR : France Loisirs
DATE DE PARUTION : 2015
NOMBRE DE PAGES :
522

2076. La guerre contre les Partials, ces êtres génétiquement modifiés, a décimé la quasi-totalité de la planète. Quarante mille humains survivent sur l'île de Long Island sous la férule d'un Sénat autoritaire tandis que le virus RM reste sans antidote. Les nouveau-nés vivent moins d'une journée, si ce n'est quelques minutes. La population déjà très éprouvée est désormais traumatisée par la loi Espoir : toute jeune fille, dès dix-huit ans aura, l'obligation de tomber enceinte. Le combat de Kira Walker, étudiante en médecine, commence à cet instant. Ses ennemis ne sont pas les Partials mais le RM. Son obsession ne concerne pas la dérive fasciste du Sénat mais une folle hypothèse scientifique. Kira décide de suivre son intuition au risque de devenir une hors-la-loi ou que les Partials ne la tuent ...

Logo Livraddict

J'ai lu ce livre dans le cadre du challenge d'hiver pour le thème commencer, continuer ou finir une saga, mais également dans le cadre du Week-end à 1000.

Lorsque j'ai acheté ce livre, mon choix était uniquement fondé sur la quatrième de couverture. Je n'avais jamais entendu parler de cette saga, ni de son auteur. Ce qui est assez étrange au fond, vu le succès des dystopies depuis Hunger Games. Je ne suis d'ailleurs pas allé voir les critiques sur les blogs littéraires, je ne savais donc pas du tout dans quoi je m'embarquais.

On suit Kira, une jeune fille de 16 ans, étudiante en médecin, et très douée dans ce domaine. Elle est très déterminée, et prête à tout pour arriver à ses fins. Elle va être le point déclencheur de toute l'histoire. Elle veut aider le monde, elle est convaincue de pouvoir trouver un remède au virus et rien ne l’arrêtera. Même si malheureusement, cette obsession l’empêche de voir que les gens qu'elle aime risque de mourir un par un.

L'ayant lu pendant le week-end à 1000, je n'ai pas mis trente ans à le lire, mais je n'ai pas non plus été super rapide. L'intrigue met vraiment du temps à démarrer. La première partie du livre est longue, on est dans la description constante. On suit la vie de Kira dans ce nouveau monde. Les humains ne sont plus très nombreux et ils résistent comme ils peuvent. Évidemment, un gouvernement à vu le jour, et qui dit règles, dit également rebelles. Ces derniers font front contre la loi Espoir, une loi obligeant toute femme de 18 ans à tomber enceinte. 

Dans ce nouveau monde, les bébés ne survivent pas. Les dirigeants partent donc du principe qu'il faut enfanter à gogo, dans l'espoir qu'un jour, un bébé survive au virus. Et c'est cela, cette façon de penser, que Kira veut changer. En trouvant un antidote, plus de loi Espoir, et les femmes pourront enfin reprendre le contrôle de leur propre corps.

L'intrigue de fond est vraiment sympa, j'aime beaucoup. On aborde des questions intéressantes. Les personnages sont attachants, mais l'auteur aurait pu faire plus. Kira par exemple est certes, un personnage avec plein de qualités, mais parfois elle est un peu froide, elle manque de recul et ne se rend pas bien compte des risques. Heureusement, que dans son entourage, certains ont une image bien plus précise des conséquences.

Dans l'ensemble, j’ai beaucoup aimé cette lecture. La première partie est longue, mais une fois l'intrigue bien lancée, les pages se tournent à une allure folle. La fin nous dévoile plein de petites choses très intéressantes, ce qui nous donne envie de lire le prochain tome. Cette lecture est donc une agréable surprise et je compte bien lire la suite.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Rendez-vous sur Hellocoton !

up