Séries | Penny Dreadful (Showtime) : Pilot

Créée par John Logan (Skyfall, Hugo Cabret), Penny Dreadful est une série americano-britannique. La série du  genre fantastique - horreur à un casting assez alléchant avec Eva Green (Casino Royale), Josh Hartnett (Pearl Harbor), Timothy Dalton (Permis de tuer, Tuer n'est pas jouer) ou encore Billie Piper (Doctor Who, Journal intime d'une call-girl). Je dois avouer que c'est surtout son casting qui m'a amené à regarder le pilot ...

Dans le Londres de l'époque Victorienne, Vanessa Ives, une jeune femme puissante aux pouvoirs hypnotiques, allie ses forces à celle d'Ethan, un garçon rebelle et violent aux allures de cow-boy, et de Sir Malcolm, un vieil homme riche aux ressources inépuisables. Ensemble, ils combattent un ennemi inconnu, presque invisible, qui ne semble pas humain et qui massacre la population ... (source Allocine)

J'ai un sentiment assez mitigé en ce qui concerne ce premier épisode de Penny Dreadful. J'ai aimé mais je m'attendais vraiment à quelque chose de plus angoissant et ce n'est pas le cas. Cependant, le coté glauque, sombre et intriguant m'a beaucoup plus. J'ai trouvé Eva Green sexy, envoûtante, élégante et assez inquiétante. Je ne sais pas du tout quoi pensé de ce personnage, ni ce qu'elle est vraiment, mais j'ai très envie d'en savoir plus à son sujet. Cette actrice a un coté sombre naturel, elle est vraiment parfaite pour ce genre de rôle. Josh Hartnett de son coté est mystérieux, un brin complexe et lui aussi cache bien des choses. Le fait est que dans cette série, on sent que chaque personnage cache quelque chose et on a très envie de savoir quoi. Billie Piper n’apparaît qu'à partir du second épisode mais nous présente un personnage sexy, difficile à cerner. Je ne sais pas trop qui elle est ni d'où elle vient, mais elle semble avoir un sacré don de séduction. Les autres personnages ne sont pas en reste de mystères. Que ce soit Sir Malcolm ou le Dr Frankenstein ... Cette ambiance lugubre et inquiétante colle parfaitement à l'Epoque Victorienne dans laquelle se situe la série. 

Le point un peu gênant est la multitude de personnages. En à peine deux épisodes on se retrouve déjà avec plusieurs personnages connus de la littérature et on se doute qu'ils ne vont pas s’arrêter là. On s'y perd un peu et on doit jongler avec plusieurs intrigues. Ça donne un effet un peu brouillon à la série, et nous en tant que spectateur, on a du mal à vraiment s'impliquer dans l'histoire. On accroche pas complètement. J'espère qu'au fil des épisodes cette sensation va s'effacer et que je pourrais enfin apprécier la série à fond. 


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Rendez-vous sur Hellocoton !

up