Littérature | "La Madone des enterrements" de Sophie Kinsella

AUTEUR : Madeleine Wickham alias Sophie Kinsella
TITRE ORIGINAL : The Gatecrasher
ÉDITEUR ORIGINAL : Black Swan Books
DATE DE PARUTION ORIGINALE : 1998
NOMBRE DE PAGES : 380

Fleur, la quarantaine resplendissante, a une spécialité : séduire les riches veufs, profiter de leurs largesses puis disparaître fortune faite et cartes de crédit en poche. Quand elle jette son dévolu sur l'austère Richard Favour, elle ne doute pas d'arriver très vite à ses fins. Mais c'est sans compter sur l'encombrante famille de son promis ... et un rival de poids dans la course aux millions ! Et si, en matière d'arnaque, Fleur avait enfin trouvé son maître ... ?

Logo Livraddict

Je n'avais encore jamais lu un livre de cet auteur et je dois avouer que j'ai plutôt bien aimé. Pour un roman de chick-lit, le personnage de Fleur est plutôt différente de ce que l'on croise d'ordinaire. Fleur Daxeny n'est pas une jeune femme, riche qui a une carrière fabuleuse, non Fleur est une femme d'une quarantaine d'année, sans carrière et qui court après la richesse. Le but de sa vie est de séduire des veufs, leur prendre de l'argent, s'enfuir et trouver le pigeon suivant ... Si l'idée de base, c'est-à-dire les enterrements et la mort est un sujet assez triste, le ton du roman est très léger et très agréable à lire. D'ailleurs la mort est un thème peu banal pour ce genre de roman.

De prime abord, Fleur est une personne assez détestable que l'on ne veut surtout pas voir entrer dans sa vie, mais Sophie Kinsella à su nous la rendre attachante, même si par moment on a envie de lui mettre des baffes. Son égoïsme et ses réactions envers sa fille, Philippa ou encore Richard m'a vraiment agacée. Richard de son coté, nous parait de suite intelligent, sensible et touchant, mais pas très énergique. Anthony, son fils est dans le même cas. Ces deux-là ont grandement besoin de quelqu'un pour les bouger un peu. Mais j'ai bien aimé le fils, on sent son mal-être, surtout vis à vis de sa défunte mère. Philippa sa sœur, n'est pas mieux lotie puisque sa mère la rabaissait et la casée avec un homme odieux. Elle m'a fait beaucoup de peine avec son obsession envers Fleur, son désir de devenir son amie alors que cette dernière s'en fiche royalement. Lambert justement, est certainement le personnage que j'ai le plus détesté tout le long et j'avais hâte que Richard voit le vrai visage de son gendre. On sent bien qu'il ne se préoccupe que de l'argent de Richard et non pas de sa femme. D'ailleurs la naïveté de Richard m'a vraiment étonnée. Qu'il ne voit pas qui est le vrai Lambert, d'accord, qu'il ne se rend pas compte du malheur de sa fille passe encore mais son aveuglement envers sa femme c'est moyen quand même. Ou alors il faut vraiment vivre dans sa bulle.

Le roman est rempli de personnages caricaturés, mais j'ai aimé l'histoire de fond. Le traitement de la mort et de ses conséquences, la famille, les pièces rapportées ou encore l'argent, le bonheur .. Qu'est ce qui fait vraiment le bonheur, de quoi avons nous besoin pour être réellement heureux ? Chaque personne est différente, chaque besoin est différent et chaque espoir est différent. En bref, j'ai passé un moment agréable avec ce roman, mais les personnages ne sont pas assez attachants et la fin est bâclée. On peut s'imaginer la suite certes, mais les dernières pages nous laissent vraiment sur notre faim, et on ferme le bouquin avec une certaine déception. Dommage ... Cependant, si j'ai l'occasion, j'adorerai lire d'autres livres de cette auteure.

2 commentaires:

  1. coucou
    de l'auteure, j'ai nettement préféré Samatha Bonne à rien faire ou encore Les petits secrets d'Emma. J'ai trouvé la madone des enterrements moins drôle et trop cynique. ;)

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai lu que celui-ci d'elle mais en faisant quelques recherches, j'avoue que je suis bien tentée d'en lire d'autres :)

    RépondreSupprimer

Rendez-vous sur Hellocoton !

up