Séries | Single Father (BBC)


Cette année avec ma découverte de Doctor Who et ma re-découverte de David Tennant, j'essaie de regarder un peu sa filmographie. Après Broadchurch (dont je n'ai toujours pas fais la chronique) et grâce à l'article de Hellody, je me suis lancé dans la mini-série Single Father. Et je dois dire que j'ai vraiment adoré ...

A la mort brutale de son épouse, Dave voit son monde s'écrouler. Il lui faut désormais élever tout seul ses quatre enfants. Et les choses de compliquent lorsqu'il tombe sous le charme de Sarah, la meilleure amie de sa défunte femme. Doit-il cacher sa nouvelle relation à ses enfants ? Ou prendre le risque de perdre sa dernière chance de rencontrer l'amour ? (source Allociné



Les premières images nous montre une famille heureuse, à court de temps et débordées mais heureuse. Dave prépare le petit-déjeuner et Rita joue avec la cadette. Cette joie est vite stoppée lorsque Rita meurt tragiquement. La scène est saisissante et je regrette qu'ils nous la montre plusieurs fois, une aurait amplement suffit. Elle est très marquante, on s'en souvient très bien, ils n'ont pas besoin de nous rafraîchir la mémoire.

La série est donc construite sur quatre épisodes seulement, oui c'est assez rapide à regarder mais on en sort pas indemne. Déjà j'ai pleuré tout le long du premier épisode. L'annonce de la mort à Dave est vraiment poignante, mais après il faut qu'il annonce cette horrible nouvelle aux enfants. Vient ensuite les condoléances, qui sont pour moi le pire moment de ce genre de situations. Tout le monde se montre compatissant, gentil mais en général tu as juste envie d’être seul, tranquille, pouvoir gérer ta douleur comme tu veux et non comme les autres pensent que tu dois le faire. La série est plutôt fidèle dans la gestion de ces différentes scènes. On voit Dave essayer de gérer la douleur des enfants, tout en contrôlant la sienne. L'épisode tourne autour du deuil de Dave, des enfants, de la soeur de Rita mais aussi de la meilleure amie, Sarah.

Le saut dans le temps de dix semaines est assez sympathique, ça évite de s'éterniser sur la période juste après l'accident et de se concentrer sur le retour à la vie normale, de voir comment tout le monde gère cette nouvelle vie dans Rita. Dave est déborder, il court partout, il jongle entre son travail professionnel, son travail à la maison, l'école, les enfants, les loisirs .... La soeur de Rita, Anna, essaie de l'aider comme elle le peut mais c'est une femme très envahissante.

Mais la série ne tourne pas seulement autour de la vie quotidienne, elle va rapidement ouvrir différentes intrigues autour de chaque personnages. Le thème de la reconstruction de la famille est assez important puisque Dave et Rita ont eu trois enfants ensemble, mais ils ont également chacun un enfant d'une précédente relation. Lucy, la première fille de Rita, est en pleine crise identitaire et se rend compte qu'elle n'a plus personne. Sa mère est morte et Dave n'est pas son vrai père, elle veut donc retrouver son véritable père. Pas facile pour Dave de fouiller dans le passé de sa défunte femme, surtout que de son coté il a des problèmes avec sa propre fille, Tanya, qui semble complètement perdue, un peu immature et dépendante de sa mère.

Dès la fin du premier épisode, une intrigue se met en place et c'est la plus importante de toute puisqu'il s'agit du lien très fort naissant entre Dave et Sarah, la meilleure amie de Rita. Ils vont devoir gérer leurs nouveaux sentiments, tout en se cachant des autres qui sont loin d’être prêt d'accepter une nouvelle personne dans leur vie. Et il ne faut pas oublier que l'ombre de Rita est constamment là, planant autour d'eux. Certains pourraient trouver que le baiser entre eux arrive beaucoup trop tôt, mais ce n'est pas mon cas. Sachant que la série est en quatre épisodes seulement, il ne faut pas trop tarder non plus, surtout qu'au vu des épisodes suivants, tout est écrit avec justesse. Il n'y a rien d'étonnant à ce que tous deux retombent amoureux aussi vite. Ils ont perdu une personne très proche, lui sa femme, et elle sa meilleure amie avec qui elle passait le plus clair de son temps. Ils se rapprochent, ils s'entraident, ils sont affaiblit par le chagrin et trouvent du réconfort l'un envers l'autre. Rien de bien choquant pour moi, c'est compréhensible.

Cette mini-série commence certes d'une manière un peu étrange, mais réussit à trouver sa place rapidement et ce, grâce aux prestations de David Tennant et Suranne Jones. Tous deux parfait dans leurs rôles respectifs. La scène dans la salle de bain est d'une telle justesse, qu'à chaque fois que je la vois j'en ai les larmes aux yeux. Je suis très contente d'avoir vu cette série, je l'ai adoré, et je vais certainement la re-revoir. Peut être pour la faire découvrir à quelques personnes de mon entourage ... En tout cas, je la conseille fortement.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Rendez-vous sur Hellocoton !

up