Tess et Raoul précédé de Breuilles, Cécile Delalandre

AUTEUR : Cécile Delalandre
ÉDITEUR : Le bateau ivre
DATE DE PARUTION : 2015
NOMBRE DE PAGES : 106
GENRE : Poésie
FORMAT : Broché (14€)

Ne lisez pas Tess et Raoul. Jamais. Ça vous ferait trop mal. C’est un poison violent. Parce que, forcément, vous vous diriez : « C’est comme ça que je veux être aimé ! » Et ça vous rendrait fou. À hurler. À la lune. Née de l’oreille de Rabelais, des suites de la rencontre fortuite sur une table de dissection de Kafka avec Lautréamont, fiancée d’un pirate nommé Boris Vian, Cécile Delalandre vous enroulera dans sa langue aussi sûrement qu’une lame de fonds qui charrie toutes les tripes du monde. À consommer sans modération comme un single de 18 ans au fond d’un rade enfumé.
Je remercie Babelio et les éditions Le Bateau Ivre pour m'avoir donné la chance de découvrir cet ouvrage et son auteur.

Je ne lis jamais de poésie, ce n'est pas un genre qui m'attire beaucoup et je ne saurais pas qui lire comme auteur. Mais le résumé de ce livre m'a beaucoup plût et par curiosité, j’ai eu envie d'en savoir plus.

«  Ce soir la lune a pris ses RRT, c'est la Vénus qui bosse. Tess en a profité pour grimper sur les toits et s'asseoir sur le rebord d'une cheminée. Bien calée sur sa brique, son cœur a la trique. L'automne, la nuit et lui, elle exulte. »

Il y a des livres comme ça, qui nous laisse perplexe. On sait qu'on a aimé, mais au moment de donner son avis, on ne sait pas quoi dire. Je n'y connais rien en poésie et à mon avis, je ne sais l'apprécier à sa juste valeur. Je n'ai pas compris tous les textes de ce recueil, je l'avoue, mais j'ai vraiment apprécié le style de Cécile Delalandre.

Mon avis va être assez court, parce que je ne veux pas desservir le travail de l'auteure, mais j’ai trouvé l'ensemble rythmé, chantant, saisissant et inattendu. Je ne pensais pas apprécier autant ce genre-là, mais j'ai vraiment aimé découvrir ces textes. Le style est incomparable, le vocabulaire utilisé est très riche, vaste et abondant. Mieux vaut avoir un dictionnaire à portée de main, au moins au moment de la relecture...

Parce que ce livre se doit d’être lu et relu. La première fois, on se laisse aller, on découvre, on s’immerge dans l'univers de l'auteure, on ne cherche pas à comprendre chaque phrase, on lit juste. Une fois ressorti, on peut y replonger en gardant cette fois-ci un recul un peu analytique, pour comprendre un peu mieux les textes. Même si je pense que la poésie se savoure plus qu'elle ne se comprend.

«  Alors Tess ne gâchez pas vos secondes dans le temps mort de l'attente. Vivez et ne pensez qu'à ça ! Si Raoul a envie de venir, il viendra. »

Cécile Delalandre nous offre avec ce livre, un recueil de poèmes mélodieux et agréables qui ne laisse pas indifférent. Elle joue avec les mots, les sons et les images et nous entraîne dans une prose captivante. J'ai pris beaucoup de plaisir à lire l'histoire de Tess et Raoul, (enfin plus ou moins ^^) ainsi que les textes de le première partie, Breuilles. Moult émotions vous attendent au cours de cette lecture.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Rendez-vous sur Hellocoton !

up