Révolte sur la lune, Robert A. Heinlein

AUTEUR : Robert A. Heinlein
TITRE ORIGINAL : The Moon is a Harsh Mistress
ÉDITEUR : Le Livre de Poche (VO :  G. P. Putnam's Sons)
DATE DE PARUTION : 2016 (VO : 1966)
TRADUCTION : Jacques de Tersac
NOMBRE DE PAGES : 384

Manuel Garcia O'Kelly (Mannie pour les intimes) est né sur la Lune : la colonie pénitentiaire où la Terre envoie les criminels, y compris les contestataires politiques. Il n'y a donc que deux catégories d'habitants : les bagnards et les descendants de bagnards comme Mannie. Il est libre, mais il ne pourra jamais aller sur Terre : il ne supporterait pas la gravité. Comme tous ses compatriotes, il est pris au piège. Et les Terriens s'entendent à les exploiter. Mannie passe ses journées à travailler sur son ordinateur, qui contrôle une bonne partie de l'équipement électronique de la Lune ; mais il rêve de justice. Un jour, il s'aperçoit que son ordinateur est devenu une entité consciente ; il l'appelle Mike et s'emploie à devenir son ami. C'est alors qu'il est impliqué, presque par accident, dans le mouvement révolutionnaire. On consulte Mike, qui prédit la ruine totale de la colonie si l'exploitation continue. La solution s'impose.

Je remercie NetGalley et les éditions Le Livre de Poche pour m'avoir donné la chance de découvrir ce roman et cet auteur.

Apparemment, Révolte sur la lune est une référence en matière de Science-Fiction américaine. Il a même obtenu le prix Hugo en 1967. C'est un livre et un auteur reconnu, je ne pensais pas trop me tromper en demandant ce livre. Mais j'ai eu énormément de mal à le lire.

Dans Révolte sur la Lune, nous sommes en 2075. La Lune est peuplé de déportés et de leurs descendants et Mannie est l'un d'eux. C'est un homme libre, mais il ne pourra jamais aller sur la Terre à cause de la gravité. Ça le tuerait. La vie sur la Lune est rude, mais il y a du travail. Les femmes sont très respectées et la supériorité numérique des hommes sur elles n'y change rien. En revanche ça a suscité la création d'une société où la polygamie féminine est la norme. La Terre contrôle la Lune par l'intermédiaire d'un Gardien et d'une force de police plutôt réduite. Mais le véritable maître à bord est un ordinateur, surnommé Mike, en hommage à Mycroft Holmes. Il contrôle la quasi-totalité des fonctions vitales de Luna (finances, énergie, transports, communications...). Mannie est un spécialiste en informatique et il est le seul à s’être rendu compte que Mike est conscient. Tous deux, vont être amenés, malgré eux, à participer à la révolution de Luna.

Dans l'ensemble, l'histoire est dense mais très intéressante. Les thèmes abordés me plaisent beaucoup : l'idée de la colonisation de la Lune et la vie de ses habitants, l'idée d'une société où les femmes sont traités avec énormément de respect, l'idée d'un ordinateur doté d'une intelligence artificielle, capable de résonner comme un humain ... Ce sont des thèmes passionnants qui promettent une histoire tout aussi captivante. Mais voilà, la première partie est très longue. Il y a énormément de descriptions, de détails techniques. On s'ennuie un peu, voire beaucoup par moment. On est tenté de sauter des passages pour passer aux choses sérieuses. C'est long à se mettre en place.

La suite devient plus intéressante. On s’intéresse un peu plus aux événements, mais ce n'est pas encore ça. La dernière partie est la plus captivante, mais le temps d'y arriver, on a moult fois été tenté d'abandonner notre lecture ou de sauter des pages, au choix. L'auteur est très précis et pointilleux et ennuie assez vite le lecteur qui n'y connait rien ou qui ne s'intéresse pas à la politique. Mais tout n'est pas a jeté. parce que les thèmes et les arguments apportés sont intéressants et crédibles. Les personnages sont très travaillés, même s'ils manquent d'attachements. J'ai aimé suivre leurs idées, leurs plans, l'évolution de cette société, le basculement entre l'exploitation, la révolution, le retour à la réalité ... Vraiment l'histoire en elle-même est très intéressante, mais l'auteur m'a perdu avec un style beaucoup trop lourd.

J'ai été déçue par ma lecture. Je m'attendais à un roman plus palpitant. Il le devient, mais beaucoup trop tard. J'ai tout de même été ravie de découvrir un nouvel auteur.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Rendez-vous sur Hellocoton !

up