No love, No fear #1 Play with me d'Angel Arekin

AUTEUR : Angel Arekin
ÉDITEUR : Hachette Black Moon
DATE DE PARUTION : 2017
NOMBRE DE PAGES : 498

À l’adolescence, les liens parfois se renforcent… jusqu’à se briser. Depuis l’enfance Erine, Maël et Yano étaient amis. Quand Maël et Yano réalisent qu’ils sont en fait tous les deux amoureux d’Erine, ils font un pacte : ne jamais rien tenter avec elle. Mais ni l’un ni l’autre ne tiennent parole, et une tragédie se charge de mettre fin au triangle amoureux, en même temps qu’à l’amitié de l’inséparable trio. La mort de Maël plonge Yano et Rine dans la culpabilité, et les sépare. Des années plus tard, alors que Rine entre à la fac, elle se trouve confrontée au beau et irritant Yano, qui semble lui vouer une haine sans bornes. Alors que Rine veut tout faire pour s’affranchir de leur passé, Yano la met au défi de parvenir à l'oublier. Il l’entraîne dans un jeu étrange, où l’amour et la peur sont exclus, pour la ramener à lui et la garder sous son emprise. Mais qui possède vraiment l'autre ?
Je remercie NetGalley et les éditions Hachette Black Moon pour m'avoir donné la chance de découvrir ce roman et cet auteur.

Vous connaissez l'expression Fuis-moi je te suis, Suis-moi je te fuis ou encore Qui aime bien, châtie bien ou même Je t'aime, moi non plus ? Et bien ces trois expressions résument parfaitement cette histoire.

Ici, on suit Rine et Yano deux jeunes étudiants qui ont autrefois été les meilleurs amis du monde. D'ailleurs, les premières pages nous indiquent clairement ce qu'ils représentent l'un pour l'autre. Mais un tragique événement va changer leur vie et leur relation à tout jamais. Parce que peu importe la fin de l'histoire, ce qui va se passer à la suite de cet événement sera à jamais graver en chacun d'eux. D'ailleurs, je trouve que le résumé du livre en dit beaucoup trop sur l'histoire. Je suis contente de ne pas l'avoir lu avant de finir le livre, parce que ça m'aurait gâcher certaines informations.

« Rine est mon obsession, comme Mael est ma culpabilité. »

Toute cette histoire est très déstabilisante. J'ai un peu de mal à mettre des mots sur ce que j'ai ressenti. J'ai parfois détesté et parfois adoré. C'est une lecture riche en émotions. Les personnages se déchirent autant qu'ils se désirent. Rine est un personnage attachant et doté d'une force incroyable. Quand on sait ce qu'elle a vécu ces quatre dernières années, je lui tire mon chapeau pour avoir tenu le coup. Dans d'autres histoires, le dénouement aurait pu être tout autre. Elle possède une force intérieure que même Yano ne peut lui enlever. Et pourtant, il n'a pas lésiné sur les moyens.

Yano, justement, est le personnage sombre de ce roman. Il a un caractère très très difficile, et encore c'est peu de le dire. Il a un caractère de merde et il faut pouvoir le gérer. Il a vécu une vie très compliquée et la perte de son ami n'a rien arrangé. Sa relation avec Rine aurait pu être tellement belle, mais il s'est englué dans son chagrin et le résultat est assez catastrophique. Son amour s'est littéralement transformé en obsession et le résultat est plutôt malsain. C'est une véritable relation de dominant-dominé, et je n'en suis pas spécialement fan.

« J'ai endossé le rôle du sale type du récit. Je suis un connard, et quand je fais souffrir la personne qui compte le plus à mes yeux, j'arrive à me convaincre que je m'en fous. »

Et malgré tout ça, on ne peut détester Yano. On n'excuse en aucun cas son comportement, mais on le comprend. Il a vécu trop de malheur et il s'est forgé une armure faite de rejet et de cruauté. Rine va en prendre pour son grade la pauvre. Et pour ne rien arranger, ses pires années sont arrivées pendant ses années lycée ...

Mais la beauté de cette histoire, réside dans le pouvoir qui lie ces deux personnages. Le caractère doux de Rine contrebalance le côté sombre de Yano. Leur belle amitié naïve est loin derrière eux. Leur petit jeu va avoir certaines conséquences qu'ils auraient pu éviter, mais l'amour qu’ils ressentent l'un pour l'autre est bien trop fort pour qu'ils puissent y résister. Parce que leur seul moyen de communication est le sexe. Et ils communiquent beaucoup ^^ Vous voilà prévenu ! Et nous on ne peut s’empêcher de tourner les pages pour savoir s'ils vont arranger leur relation ou non.

« Je la connais par cœur, autant les démons qui la hantent que les rêves qui la bercent et les émotions qui la composent. Mais d'une certaine façon, Rine en sait autant sur moi; elle pourrait me tenir par les couilles si elle le désirait, mais sa beauté à elle, c'est de ne pas y penser. »

Ce fut une lecture fort agréable, même si parfois j'ai eu envie d'en prendre un pour taper sur l'autre. Yano peut se montrer froid, distant, détestable, dominateur et tellement cruel. Ce besoin qu'il a de faire souffrir les autres, c'est triste. Mais on s'attache à lui et à Rine et on a envie de connaître la fin de l'histoire. Est-ce qu'ils vont se pardonner ? Est-ce qu'ils vont pouvoir un jour s'aimer sans se faire du mal ? En tout cas, j'ai hâte de pouvoir lire le prochain tome.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Rendez-vous sur Hellocoton !

up