Littérature | "Ne m'appelle plus Anastasia" de John Boyne

AUTEUR : John Boyne
TITRE ORIGINAL : The House of special purpose
ÉDITEUR : France Loisirs
DATE DE PARUTION : 2011
NOMBRE DE PAGES : 554

De Saint-Pétersbourg en 1917 à Londres de nos jours, la trajectoire tumultueuse de deux êtres unis par l'amour, les secrets et la folie et l'Histoire. Pour Gueorgui Yachmenev, petit paysan russe, tout débute comme un conte de fées : engagé afin de protéger le tsarévitch Alexei Romanov, il se retrouve dans le fastueux palais impérial. Le rêve se poursuit lorsqu’il y rencontre les quatre sœurs d'Alexei, les princesses Romanov, parmi lesquelles la belle Anastasia. Mais la révolution va éclater, balayant tout sur son passage ... 
1981, Londres : Gueorgui veille Zoïa, sa femme, qui est mourante. Ensemble, grâce à un amour infaillible, ils ont supporté l'exil et le poids d'incroyables secrets. Qu'est-il arrivé en Russie ? Pourquoi Zoïa vit-elle toujours dans la peur ? Quels fantômes du passé la poursuivent encore ?
Logo Livraddict
C'est dans le cadre du challenge "Au fil des saisons et des pages" que j'ai lu ce roman, pour le thème : lire un romance. Je l'ai également lu pendant le dernier week-end à 1000. Je ne connaissais pas du tout cet auteur, et j'ai été très attirée par le côté historique du roman. On connaît tous l'histoire des Romanov et de la légende autour d'Anastasia et j'étais très curieuse de découvrir le travail de John Boyne autour de ce sujet.

Pour commencer, la construction du roman est du pur génie. L'histoire est écrite en deux parties. Une qui se passe dans le passé en 1917 et l'autre dans le présent en 1981. Les deux époques s’alternent. L'une évolue de manière croissante tandis que l'autre évolue de manière décroissante, de sorte qu'à la fin, les deux parties se rejoignent à la même époque. Ainsi, on découvre le personnage principal, Gueorgui, à travers son passé et son présent.

J'ai adoré ce roman. On apprend à connaître Anastasia, sa famille et la Russie pendant cette époque compliquée, troublée, à travers le personnage de Gueorgui. On assiste au début de son histoire d'amour avec la jeune princesse Romanov. On vit au Palais impérial avec le Tsar et sa famille et on apprend à les aimer. On s'attache très vite aux différents personnages.

On enchaîne les chapitres, et on a beau savoir comment tout cela va se terminer, on espère quand même un peu, que la fin sera différente. D'ailleurs, plus on s'approche de la fin, et moins on a envie de refermer ce livre, on a envie que l'histoire continue, parce qu'on sent approcher le moment fatidique ... et qu'on n'a pas envie de le lire.

Même si le mystère autour d'Anastasia est maintenant résolu grâce à la science, ça n’empêche qu'on a toujours envie de croire qu'elle a survécu au massacre de sa famille. Et avec ce roman, John Boyne nous offre une merveilleuse histoire. Ce livre mêle romance, mystère, guerre, amitié, loyauté ... Je le conseille à tous ceux qui aiment les belles histoires d'amour sur fond historique. Le côté russe rajoute un certain charme, qui n'est pas déplaisant du tout. En refermant ce livre, on aurait bien envie de visiter Saint-Pétersbourg, pour découvrir où est née cette belle histoire d'amour.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Rendez-vous sur Hellocoton !

up