Séries | Strike Back : saison 1

Strike Back est une série américano-britannique. Adaptée des romans de Chris Ryan, ancien SAS (Special Air Service), une unité spéciale des forces armées britanniques. Elle est diffusée sur la chaîne britannique Sky 1 puis est rachetée par la chaîne américaine Cinemax. Avec Richard Armitage (Robin Hood, MI-5, The Hobbit), Andrew Lincoln (The Walking Dead), Toby Stephens (Black Sails), Colin Salmon (James Bond) ...

La série suit les aventures d'une équipe d'agents secrets britanniques appartenant à la Section 20. Ils réalisent des missions à haut risque classées secret défense pour éradiquer les menaces et combattre le terrorisme.

C'est dans le cadre du Challenge Séries 2015 que j'ai commencé cette série. Ça fait un moment que je la vois un peu de partout, du coup j'ai eu envie d'y jeter un coup d’œil. Je ne parle même pas du casting cinq étoiles. Entre Richard Armitage, Toby Stephens, Andrew Lincoln ou encore Colin Salmon, moi je suis ravie.

Ce mois-ci, ayant Netflix, j'ai donc regardé la première saison et j'ai beaucoup aimé. Si Homeland et 24 avait un bébé, ça donnerait Strike Back ^^ J'aime beaucoup les séries d'espionnages et celle-ci est très sympathique. Son format court permet de vite se faire une idée. J'aime l'idée d'une saison de 6 épisodes découpée en trois arcs comprenant donc chacun deux épisodes. On a donc affaire à de courtes histoires tout en ayant un fil rouge liant les trois arcs. 

Dans l'ensemble la série est bonne mais j'ai eu du mal à m'attacher aux différents personnages. Celui que l'on suit surtout est John Porter mais il est mal exploité, on ne fait que le survoler. Il a tout perdu, son métier, sa famille mais il ne semble pas si affecté que ça. On est loin du héros torturé. Concernant les autres personnages, on ne les voit pas assez pour vraiment s’intéresser de leurs sorts. Excepté peut-être le personnage de Andrew Lincoln mais l'intrigue autour de lui nous empêche de vraiment l'apprécier.
Mis à part le manque de profondeur des personnages, les intrigues sont prenantes, et la série ne manque pas d'actions. Mon arc favoris est le second, donc les épisodes 3 et 4 où Porter est envoyé dans une prison afin de faire évader un détenu. Les deux autres arcs sont tout aussi intéressants mais émotionnellement on est moins impliqué. Le dernier arc résout le fil rouge de la saison.

Pour le moment ce n'est pas un coup de cœur mais elle fait son effet et j'ai très envie de voir la seconde saison. D'ailleurs je serais déjà entrain de la regarder si elle était disponible sur Netflix. Dernier point négatif, il n'y a pas de générique. C'est vraiment dommage, ça donne toujours un petit plus à une série, comme une identité propre à elle-même.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Rendez-vous sur Hellocoton !

up