Monsieur I, Laurent Vignat

AUTEUR : Laurent Vignat
ÉDITEUR : Editions du Jasmin
DATE DE PARUTION : 2017
NOMBRE DE PAGES : 184
GENRE : Jeunesse

Août 2010. Monsieur I débarque sans crier gare dans notre famille. Il a des pouvoirs étonnants. normal, c'est un djinn. Pendant un an, il restera avec nous. Son objectif ? redresser notre famille ! Ce n'est pas qu'il soit désagréable, il est plein d'humour et de bon sens. Mais cette année ne s'annonce pas de toute repos, d'autant qu'il nous apprend à nous connaître nous-même et à nous moquer des absurdités du monde.
Je remercie Babelio et les éditions du Jasmin pour m'avoir donné la chance de découvrir cet ouvrage.

Lorsque j'ai choisi ce livre lors de la Masse Critique de Babelio dédiée à la jeunesse, je ne m'attendais pas à lire un roman si adulte, si philosophique. Ce fut une excellente surprise.

« Le monde est en sang. Je le vois du haut de mon impuissance [...] la Kalachnikov est devenue le joystick mondial. »

Dans Monsieur I, on suit Honoré et sa famille. Un beau jour, ils font la rencontre d'un vieux monsieur, qui s'avère être un Djinn. Il leur annonce qu'il va passer un an avec eux. Monsieur I a pour mission de redresser la famille. Eux ne semblent pas ressentir un quelconque besoin d'être redresser, mais ils n'ont pas le choix. Il sera leur guide spirituel pendant une année.

Je ne connaissais pas spécialement le terme de Djinn, mais on comprend très vite ce qu'il représente. Dans l'Islam, il désigne des créatures dotées de pouvoirs surnaturels. Ici, c'est tout à fait ce que Monsieur I est. Chez nous, on pourrait le définir par Génie (vous savez, le pote bleu d'Aladdin), mais Monsieur I n'exauce pas de vœux, il n'est pas là pour simplifier la vie de cette famille, au contraire il va, par moment, la compliquer.

« C'est vrai que c'est un sacré bazar, le réel. C'est beaucoup plus reposant de vivre dans une seule dimension. »

J'ai vraiment été surprise par le style du roman. Comme​ je le disais plus haut, je ne m'attendais pas à lire un récit si sérieux, avec ce côté philosophique très sympa. C'est assez rare dans les romans jeunesse de croiser un livre comme celui-ci et c'est loin d'être déplaisant. Ça fait même plaisir de voir que les jeunes ne sont pas toujours pris pour des idiots congénitaux.

J'ai vraiment aimé suivre la famille Bredon. Ils sont attachants et normaux. Ils vivent les mêmes choses que nous. À travers eux, l'auteur explore différents thèmes comme la maladie, le deuil, la crise économique ou encore le printemps arabes ... Au contact du Djinn, les personnages vont apprendre beaucoup de choses, sur les autres mais aussi sur eux-mêmes. Ils vont apprendre à voir les choses autrement, à prendre la vie autrement, à faire des choix réfléchis sans oublier parfois d'être spontanés. Cette année avec Monsieur I, va chambouler leur vie mais aussi la rendre plus intéressante et plus en accord avec eux.

« Monsieur I nous a demandé de ne pas laisser la peur dominer le monde. Sur le moment, j'ai aimé la formule. »

Monsieur I fut une belle et agréable​ surprise. Intéressante et accessible aussi bien pour un adulte qu'un adolescent. Elle fait réfléchir sans pour autant nous assommer de mots compliqués ou nous juger à coup de moralités. Le personnage de Monsieur I est moralisateur mais pas insupportable. On s'attache à lui et à son caractère particulier.



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Rendez-vous sur Hellocoton !

up